Didier Ben Loulou parle de son travail sur Marseille

Après Athènes, qu’est ce qui t’a donné envie de travailler sur Marseille ? ça a été tout simplement une opportunité. J’ai rencontré William Guidarini, que je connaissais depuis quelques années déjà, à Paris en 2011. Celui-ci m’a parlé de ce projet de résidence au garage photographie. C’était pour moi l’occasion de poursuivre mon travail en Méditerranée après Athènes, sur une ville, Marseille, à forte identité. J’ai tout de suite été emballé par l’idée. Autre point important, un .